Bienvenue chez CENTURY 21 Duprat Donnesse, Agence immobilière GUJAN MESTRAS 33470

Le cinéma Gérard Philipe à Gujan-Mestras

Publiée le 03/10/2020
Dans le quartier de La Hume à Gujan-Mestras se trouve le cinéma Gérard Philipe. A découvrir ou redécouvrir!

 

Après plusieurs semaines de fermeture suite à l’état d’urgence sanitaire, le cinéma Gérard-Philipe a rouvert sa salle au public le 24 juin 2020. Votre agence Century 21 Duprat Donnesse vous fera découvrir à travers cet article l'histoire des cinémas à GUJAN-MESTRAS et plus particulièrement le cinéma Gérard Philipe.

Le cinéma Gérard Philipe à GUJAN-MESTRAS

Le cinéma Gérard Philipe est un cinéma d’Art et d’Essai connu et apprécié des gujanais et gujanaises. Il est situé au cœur du quartier de La Hume, à Gujan-Mestras, sur la Place du Vieux Marché.

 

 

Les cinémas de GUJAN-MESTRAS

Notre commune à connu quatre cinémas au total : le Saint-Michel, la Pergolette, l’Eldorado et le Ranch qui est aujourd’hui appelé le Gérard Philipe.

La salle du cinéma Gérard Philipe est la seule salle à avoir été construite uniquement pour le 7ème art, les trois autres avaient pour première vocation la pratique d’activités culturelles et sportives avant de devenir une salle de cinéma.

Le Saint Michel

Le premier cinéma de GUJAN-MESTRAS, le Saint Michel, dont la construction date de 1880 était un bâtiment avec une façade de style mozarabe. Construite dans l’actuelle rue du Théâtre dans le quartier de Mestras, le bâtiment était une salle de récréation, de bal et de théâtre et servait de salle de répétition pour la fanfare de Mestras. Durant la Grande Guerre, des combats de boxe organisés par les soldats américains s’y déroulaient. La toute première séance de cinéma eu lieu en 1920 et obtient un franc succès. Le cinéma Saint-Michel devint réellement célèbre le 4 octobre 1943 lors de la première projection mondiale du film « Ceux du rivage » tourné à Gujan-Mestras et mis en scène par Jacques Séverac, avec les acteurs connus tels que Charpin, Raymond Bussières, Aimé Clarion ou Blanchette Brunoy. Nombreux Gujanais apparaissent dans le film en tant que figurants dans les scènes d’extérieur tournées au port de Larros ou à la gare de Gujan. La dernière séance aura lieu en 1965, le cinéma sera ensuite laissé à l’abandon avant d’être racheté en 1975 pour devenir un garde meuble puis une résidence d’habitation.

 

La Pergolette

En 1923, les locaux désaffectés d’une ancienne conserverie de sardines appelée La Bretonne sont aménagés en salle de bal servant également de salle de cinéma. Nommé La Pergolette, les gujanais et gujanaises s’y rendaient pour découvrir des séances de cinéma les dimanches après-midi. Après la projection, les spectateurs vidaient la salle de ses sièges pour la transformer en salle de danse. En 1932, pour éviter ces déménagements réguliers, une piste de danse couverte d’un toit de chaume fut construite à proximité : La Chaumière. En 1935 la salle et la cabine de projection furent détruites par un incendie et la Pergolette fermera définitivement ses portes.

 

L'Eldorado

Le quartier de Mestras ayant le Saint-Michel, Gujan voulait sa salle de quartier pour leur faire concurrence. La salle de L’Eldorado sera construite par le propriétaire du café de l’Union dans la cour du commerce, situé au midi du chemin de grande communication, n° 7. En plus d’y organiser des bals, elle abritera pendant des années les séances de culture physique de l’UAGM. La première projection de cinéma aura lieu en 1935. En 1944, la salle sera réfectionnée en fibrociment, avec une scène et des sièges recouverts de velours remplaçant les bancs de bois. En 1958, le dernier propriétaire du cinéma l’Eldorado, Monsieur DUPRAT, réalisera des travaux de modernisation, notamment de peinture, sans toucher à la cabine de projection. La salle comptait 400 places assises et proposait des séances quotidiennes d’été. Le cinéma était bien fréquenté en été mais la gestion financière était difficile le reste de l’année. L’Eldorado a définitivement fermé ses portes le 27 novembre 1967. Il sera alors vendu à un antiquaire, toujours propriétaire à ce jour. La façade de l’Eldorado est encore bien visible, situé cours de Verdun, derrière l’ancien restaurant La coquille aujourd’hui devenu la Caisse d’épargne.

 

Le cinéma Gérard Philipe

Anciennement dénommé "Le Ranch", le cinéma a ouvert ses portes en 1963, à La Hume, sur un terrain à proximité du vieux marché. Pourvu de 180 places, ses installations techniques répondaient aux normes de l’époque. En 1984 la salle fut rénovée par les propriétaires. Par la suite, un promoteur leur proposa de racheter le terrain du Ranch pour y construire un ensemble immobilier sur le terrain de près de 1000 m². Cependant, ils ne donnèrent pas suite au projet du promoteur mais à celui de du Maire de l’époque Michel Bézian, qui souhaitait en faire l’acquisition pour faire vivre le cinéma dans sa commune. Le Ranch est alors devenu le cinéma Gérard Philipe.

Le cinéma Gérard Philippe est aujourd’hui un cinéma de quartier connu de tous les habitants de GUJAN-MESTRAS. C’est un cinéma d’Art et d’Essai qui propose tout au long de l’année des rendez-vous pour les amateurs du 7ème art : Cinéphiles, Ciné jeunes et Ciné mémoires.  Les passionnés pourront découvrir sur grand-écran des œuvres d’auteurs et redécouvrir les chefs d’œuvre du cinéma.

Le cinéma Gérard Philipe est également réputé pour son Festival Version Originale. Depuis 2011, chaque année au mois de mars, ce festival programme une trentaine de films d’auteur en version originale, sous-titrés en français. Cette année la dixième édition du Festival Version Originale se déroulera du 16 au 24 octobre et nous vous invitons à y découvrir le programme complet sur le lien suivant : https://www.festival-version-originale.fr/

 

Située 54 cours de Verdun, au centre-ville de GUJAN-MESTRAS, notre agence est heureuse de vous avoir fait découvrir le cinéma Gérard Philipe et vous souhaite d’excellentes séances de cinéma.

 

Notre actualité